UA-63377666-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/05/2011

L'achat du jean ou la quête du Graal

Il y a quelques jours, ma cousine passe à la maison et entre autres choses la conversation tombe sur les jeans et nos morphologies respectives.

Ma cousine est plus grande que moi et me fait penser à Isabella Rosselini en plus  pulpeuse. Je suis plus mince qu'elle mais également plus petite et comme elle le dit si élégamment j'ai une culotte de cheval. Bref. Les bons jours j'entre dans du 38, maintenant plus souvent dans un 40. Elle est plus ronde que moi, mais sans ce "problème" de cuisses.

Elle m'explique qu'elle s'est achetée des jeans qui ne lui allaient pas, mais que l'épreuve de la cabine chez Mango est impossible. Elle repart avec mon jean slim acheté chez Uniqlo l'année dernière qui est désormais large à la taille ce qui fait qu'il baille derrière (insupportable) et qu'il me serre aux cuisses (because ma culotte de cheval) et qui selon elle ne me va pas du tout. Mystérieusement, il lui va. Je repars avec son jean H&M qui lui scie le ventre : il me va et ne me serre pas aux cuisses, il est juste un peu trop long. Etonnant, vus nos morphologies si différentes.

Nous convenons d'une expédition prochaine à Uniqlo que j'effectue seule aujourd'hui et relate par texto : échec sur toute la ligne, il n'existe plus qu'une seule longueur  (34) et la plus part des tailles s'arrête à 27. Inutile qu'elle y aille. Une pauvre Japonaise très fine et petite se désesperait de ne pas trouver de 24, comme quoi, un malheur est souvent partagé.

Le problème du jean est connu par un grand nombre de femmes et d'hommes je suppose. Aux Etats-Unis ils ont le bon goût de proposer différentes tailles: petite, regular, tall, et également en fonction de vos formes, voyez les catalogues on line des marques L.L. Bean ou J. Crew. Ici l'hilarante et très pragmatique video de L.L.Bean où Marie Rose McKinnon nous explique comment trouver notre pantalon idéal:

http://www.llbean.com/llb/shop/503224?page=jeans

Levis si est mis finalement. Mais la pub très glamour cache la praticité réelle des pantalons curved, semi curved etc ce qui fait qu'aujourd'hui, après le passage raté chez Uniqlo, j'ai pu m'acheter un pantalon qui me va parfaitement. (Un bémol tout de même, un jean Levis coûte entre 89 et 125 € alors qu'un bon jean sur catalogue américain coûte entre 29,95 et 50 $, et qu'un jean Uniqlo environ 39,50 €)

Tout ça arrive alors qu'il y a quelques jours je loue un film qui s'appelle: Quatre filles et un jean. Le tite original est "The sisterhood of the traveling pants". (Film américain de 2005 avec Amber Tamblyn, Alexis Bledel, America Ferrara et Blake Lively) Il s'agit de l'histoire de quatre jeunes filles de 17 ans, amies d'enfance. Un jour, alors qu'elles se préparent chacune à partir seules en vacances, elles achètent un jean dans une friperie qui mystérieusement leur va parfaitement à toutes les quatre alors qu'elles sont très différentes. Elles décident donc de faire un pacte d'amitié dont le jean sera le garant. En cas de besoin, ce vêtement fétiche sera transmis de l'une à l'autre. Cet été il va leur arriver à chacune un évènement important qui va leur permettre de grandir, de comprendre des choses par rapport à elles mêmes et de résoudre un traumatisme. A chaque fois elles se postent ce jean l'une à l'autre pour s'aider à surmonter l'épreuve qu'elles traversent.
J'ai trouvé cette histoire charmante. Elle avait une résonance avec les pantalons que nous nous sommes échangés ma cousine et moi. Nous avons beau ne plus avoir 17 ans, nous avons besoin de signes comme ça pour faire entrer un peu de magie dans notre vie de tous les jours.

Voici la bande annonce. Ne vous y fiez pas aveuglement. Le film est plus complexe et très bien écrit. Il mérite le détour.

http://www.imdb.com/video/screenplay/vi2667184409/

 

Ci dessous, le jean par Céline, collection PAP printemps-été 2011. Le problème de la forme est résolu...

Celine.jpg

03/04/2011

J'ai resquillé ...

Cet après-midi je suis allée au cinéma. La salle était pleine pour "Tous les soleils" à 17h30. Du coup je vais voir "L'Agence" - The Adjustement bureau dans son titre original - qui commence au même moment dans une salle plus grande. Matt Damon, Emily Blunt et surprise, Terence Stamp... J'ai bcp aimé comment la ville, New York, était filmée. C'est l'autre personnage central du film. Finalement un excellent film.

Je me precipite vers la sortie qui indique les toilettes et je tombe directement dans le couloir de toutes les salles (je suis au MK2 bibliothèque) et je passe devant la salle où va recommencer "Tous les soleils". Du coup j'y vais. Je ne sais pas ce qui m'arrive depuis quelques temps, je me comporte comme une ado. Je pense que le film que l'on va voir quand on a resquillé est meilleur que quand on l'a payé.

Bref.

Le film est mignon, pas exceptionnel, mais on passe un très bon moment grâce à Anouk Aimée, Lisa Cipriani, parfaite en fille de 15 ans d'un Stefano Accorsi complètement largué et un innénarable Neri Marcorè. Clotilde Coureau, qui a un tout petit rôle, montre qu'elle est une excellente actrice, chose qu'on avait un peu oubliée depuis qu'elle se retrouvait dans Point de vue et Images du monde en princesse de Venise. Mais surtout, il vaut pour sa B.O entièrement composée d'une sublime musique baroque interpretée par Cristina Pluhar et son ensemble l'Arpeggiata. Il s'agit de Tarentelles.

http://www.musicme.com/Christina-Pluhar/albums/La-Tarantella-3760014199103.html

Enjoy.

PS : et pour écouter tous les titres en entier ce site génial sur les B.O. où un anonyme a fait la compilation des musiques de "Tous les soleils" en allant chercher tous les titres su You Tube, merci.

http://www.allobo.com/bo-tous-les-soleils-1360.html

Sur le titre 3, la voix c'est Pino De Vittorio, que vous pouvez voir ici dans un autre tarentelle :

http://www.youtube.com/watch?v=F4HJacJeF7g

Sta donnì,accomme j'eia fà p' amà 'sta donni?
Ah de rose ce l'eja fà nu bellu giardini,
'ndorne pe 'ndorni l'eja annammurari,
di preta preziosi e ori fini,
ammezzi 'nce l'eja cavà 'na brava funtani,
j'eja fà corri l'acqua surgentivi,
'ncoppa ce lu metto n'auciello a cantari.
Cantavi e repusavi bella dicevi:
e pi vui so' addivintati n'auciello,
pi farimi 'nu suonno accanto a voi bella madonna.
Me l'ha fatto 'nnammurà la cammenatura e lu parla',
si bella tu nun ce jve 'nnammura' nun me facive,
ah uei lì uei llà.
Ah pi 'nciuè 'sta 'ncagnata che vuò da me,
mammeta lu sape e lo vò dicere pure a me.


4492741.jpgLucilla Galeazzi et au deuxième plan, Cristina Pluhar.

Bref, vous l'avez compris, j'aime la musique baroque - plantes vivaces et musique ancienne ça doit aller bien ensemble.

23:46 Publié dans Film, Musique | Lien permanent | Commentaires (0)