UA-63377666-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2017

La Société des Amis du Muséum d'Histoire naturelle

Aimant beaucoup le jardin des Plantes, j'ai adhéré il y a trois ans à la société des Amis du Muséum d'Histoire naturelle. La carte me donne l'accès gratuit au musée, aux différentes galeries, aux serres et à la Ménagerie, qui est un endroit charmant que j'affectionne. J'ai énormément de mal à voir les grands félins dans leurs cages, surtout la Panthère de Chine (cf. la superbe nouvelle manga de Taniguchi dans "Terre de Rêves") mais les daims, les différentes espèces de chèvres, les flamands rose de Cuba, me réjouissent. J'adore m'y promener.

Chaque année, les membres de la société sont conviés à une assemblée générale. Cette fois-ci, mon emploi du temps me permet d'y assister. C'est bien la première fois que je participe à un évènement du genre. La société des amis des Muséum est une vénérable institution créée en 1907. Elle accueille 3300 membres. Evidemment tous ne seront pas là.

Nous sommes convoqués à l'Institut de Paléontologie humaine, un splendide bâtiment construit en 1910 par le Prince Albert Ier de Monaco, qui a été convaincu de la nécessité de créer un tel institut après avoir visité les grottes ornées des Pyrénées Cantabriques, en juillet 1909.

Le Prince s'adresse à un ancien prix de Rome, l’architecte Emmanuel Pontremoli et au sculpteur Constant Roux pour réaliser le bâtiment.

 

IMG_20170422_142636.jpg

IMG_20170422_142559.jpg

IMG_20170422_143245.jpg

Le cadre est exceptionnel ! A l'intérieur, nous pénétrons dans l'amphithéâtre qui m'a rappelé ceux de la Sorbonne où, déplorait une professeure aux cheveux gris, on ne peut plus entrer,

Bref en passant la porte monumentale on voit ça :

IMG_20170422_143032.jpg

IMG_20170422_142950.jpg

De merveilleux petits porte manteaux :

IMG_20170422_142850.jpg

Derrière, nous avons les vitrines avec les moulages des découvertes paléontologiques. Admirez par la même occasion les mosaïques avec les petites svastikas qui n'ont rien de nazi, mais sont des symboles sanskrits.

 

IMG_20170422_164647.jpg

Les admirables fresques reproduisant des peintures d'une grotte que je ne connais pas et les moulages des crânes. Toutes les boiseries sont en chêne ainsi que les bancs et les tablettes pour prendre des notes :

 

IMG_20170422_143002.jpg

Je me demandais à quand remontait la tache d'encre dans la gouttière si bien conçue pour les stylos à plumes... Il est clair qu'aujourd'hui on aurait des bancs fournis de prises électriques pour que les étudiants puissent y brancher leurs ordinateurs.

L'assemblée était assez fournie, environ 180 personnes; la moyenne d'âge tourne autour de 70 ans (avec quelques rares moins de 50 ans):

 

IMG_20170422_143035.jpg

Le crâne chauve juste derrière la dame à cheveux gris courts appartient à un monsieur qui était en pantalons larges de pratiquant d'arts martiaux et pieds nus dans des zoris (tongs japonaises traditionnelles en paille). Nous avons eu un bref échange sur ses zoris (que j'admirais). En faisant la queue pour les toilettes j'ai pu bavarder avec une des personnes de moins de 50 ans, le nouveau bibliothécaire du Muséum qui va faire partie du conseil d'administration. Une dame d'au moins 75 ans très vive, aux cheveux blancs et petites lunettes m'a dit être chercheuse en biologie moléculaire. Ensuite je me suis retrouvée à bavarder avec les dames assises derrière moi qui étaient remontées comme des coucous au moment de discuter de la hausse ou pas des cotisations :

 

IMG_20170422_152037.jpg

En effet, elles demandaient pourquoi les membres d'une même famille ne pouvaient pas bénéficier du tarif couple/duo. L'échange assez animé a provoqué les rires de l'assistance car au fait elles ne sont pas que deux sœurs mais trois ! Je regrette que la troisième n'ait pas été présente ! Hélas je n'ai pas eu l'occasion de leur parler à l'issue de la réunion pour savoir ce qu'elles faisaient dans la vie.

Bref. J'ai été étonnée par l'agressivité du ton employé dans les questions. Les deux sœurs m'ont confié que jamais l'assemblée n'avait été aussi animée, d'habitude "ça ronronne, personne dit rien et on vote".

Un homme a attaqué le trésorier adjoint, un sympathique paléontologue qui a un double profil assez original puisqu'il a également été banquier. Il a donc récupéré le portefeuille bien nourri (puisque la Société a été fondée par le prince Albert de Monaco en 1907) d'un ancien trésorier qui visiblement adorait boursicoter et il l'a simplifié en en mettant une grande partie dans un fond de placement et le reste dans quelques valeurs boursières françaises afin d'en simplifier la gestion. Le sociétaire se demande pourquoi on n'a pas le détail des valeurs et déplorait le manque de transparence ! Le fond est ventilé sur plus de 1000 titres... Et ils se sont déjà débarrassés des actions Exxon par exemple. Un administrateur répond à ma question, posée avec un peu plus de modération, sur l'antinomie entre le but de la société qui est de soutenir l'environnement et avoir placé de l'argent chez Total. Le débat a eu lieu bien sûr au sein du conseil d'administration mais la gestion de ce portefeuille est complexe et longue.

Je me rends très bien compte que gérer un énorme portefeuille boursier c'est du boulot et que le trésorier fait ça bénévolement (alors qu'un courtier se rémunérerait sur les plus-values). Plus encore, il est dans la phase terminale de sa thèse comme j'ai pu le découvrir en discutant brièvement avec lui après la séance. D'ailleurs si le sociétaire n'est pas content, il n'a qu'à s'y coller ! C'est ce que j'ai dit au trésorier qui a éclaté de rire. J'aimerai moraliser ce fond. Ca demanderait par contre un travail assez considérable et ça coûterait de l'argent car il faudrait demander à quelqu'un dont c'est le métier d'investir dans des valeurs éthiques, et probablement également changer pour une banque plus éthique (ils sont au Crédit Lyonnais). Le but est de préserver le capital plus que centenaire de la Société. En plus le fait d'avoir des actions permet de réaliser rapidement du capital si elle a besoin de fonds. La trésorière explique que c'est une des raisons pour lesquelles la Société n'a jamais voulu faire d'investissement immobilier.

Un autre sociétaire s'est étonné que l'on donne 60 000 euros au Muséum (pour la restauration de la Gloriette de Buffon notamment), il trouvait que c'était beaucoup. Je n'ai pu m'empêcher de remarquer à voix haute que nous sommes censés être les "amis" du muséum. C'est ce que lui a répondu très poliment et avec une pointe d'ironie la trésorière qui soulignait le rôle de mécènes des différentes société d'amis des musées par exemple, qui sont bien plus généreux que nous ! Ensuite le président a évoqué la création d'une bourse de 3000 euros qui serait attribuée à des étudiants doctorants du Muséum pour les aider dans leur projet de recherche, appelée bourse Roger Heim, du nom d'un ancien directeur du Muséum. S'en est suivi un bref exposé de la vie de cet éminent mycologue, résistant, déporté et torturé à Mauthausen, qui a développé énormément le Muséum. Ce fut une découverte, pour moi, passionnante (je ferais une note sur Roger Heim). L'assemblée semblait presque indifférente devant ce projet de bourse. Moi j'aurais carrément fait deux bourses au vu des sommes qui sont sur le compte de la Société. Et d'ailleurs, j'étais aussi d'accord pour augmenter la cotisation couple (ce qui a fait hurler une grosse vieille dame bizarre au premier rang qui est venue me parler après). Tout le monde était contre l'augmentation des cotisations (à part moi qui ai du coup fait profil bas vu que c'était ma première assemblée générale). J'étais très étonnée de cette pingrerie vis à vis de sommes qui ne nous appartiennent pas, que nous alimentons en partie modestement par nos cotisations et qui servent à développer l'action de rayonnement du Muséum.

Je suis partie rapidement, ne m'attardant pas auprès du buffet composé de chips et de gobelets de vin ou de jus de fruits. Mais l'année prochaine j'espère pouvoir faire plus ample connaissance avec certains participants.

 

IMG_20170422_164620.jpg

(Bouton de porte aux armes de l'Institut de Paléontologie Humaine)

http://www.mnhn.fr/fr/participez/soutenez-museum/adherez-...

  • Enfants de 3 à 12 ans : 20 euros
  • Enfants et étudiants de 12 à 25 ans : 26 euros
  • Individuels : 45 euros
  • Couples : 74 euros
  • Donateurs : à partir de 80 euros

 

.

 

26/03/2017

Degas - Musée d'Orsay

Après m'être extasiée sur Roger et Bernard Boutet de Monvel, je continue mon cheminement dans les salles du bas d'Orsay et je constate que celles consacrées à Edgard Degas sont très intéressantes.

Cette céramique grecque tout à fait étonnante.

IMG_20170321_154052.jpg

IMG_20170321_154128.jpg

 

IMG_20170321_154140.jpg

J'ai trouvé l'accrochage magnifique.

19:12 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

23/03/2017

Musée d'Orsay, de l'intérêt de revenir dans les musées, encore et encore...

J'ai longtemps boudé le Musée d'Orsay.

La foule, les queues, l'idée que je m'en faisais. Récemment, l'exposition sur le second empire et Napoléon III m'a donné envie d'y retourner.

J'y ai revu le portrait de la Comtesse de Loynes par Amaury Duval :

Madame_de_Loynes.jpg

 

Ce portrait magnifique se trouve dans une salle à droite de la grande galerie, plutôt en hauteur. Lors de l'exposition il était accroché à hauteur des yeux, on avait l'impression de plonger dans ce regard bleu foncé si réfléchi et d'en être aspiré. En retournant à Orsay pour l'exposition "Au delà des étoiles", je suis allée chercher ma comtesse que j'aime tant, surtout depuis avoir lu la splendide biographie qui lui est consacrée par Pierre-Robert Leclercq. Orsay l'a bien sûr remise à sa place chronologique, avec les autres oeuvres de son temps, à droite au tout début de la galerie. Mais cette fois-ci, elle est accrochée plus bas, à hauteur d'homme. Je pouvais à nouveau la regarder dans les yeux. J'étais absolument ravie !

J'ai continué ma visite, surtout qu'il n'y avait personne, en me disant que décidemment James Tissot aussi était un grand peintre et je tombe en arrêt devant un tableau que je n'avais jamais vu :

IMG_20170321_153903.jpg

Deux petits garçons en costume marin, si étonnants, si véridiques, qu'on croirait les entendre respirer. La toile est grande, 1'30 m x 80 cm, ce qui donne l'impression que les enfants sont presque perdus dans l'immensité du paysage. Leur pose un peu figée, comme s'ils avaient peur de se faire gronder, est si sincère que l'on oublie le sujet, leur joliesse, et on se dit que somme toute c'est une très belle oeuvre. Louis Maurice Boutet de Monvel a peint ses deux garçons. L'oeuvre s'intitule "Bernard et Roger à Bourré".

 

IMG_20170321_153910.jpg

Elle a été achetée par le Musée d'Orsay lors de la vente aux enchères de l'atelier de l'artiste. Sa petite fille Sylvie morte à 93 ans avait tout conservé en l'état, l'atelier de son grand-père et l'appartement tel que son père, le célèbre portraitiste et peintre Bernard, l'avait meublé.

Ses héritiers ont gardé quelques pièces et tout a été dispersé. http://www.bilan.ch/etienne-dumont/courants-dart/parissot...

Mais avant la vente, Sotheby's a photographié l'appartement pour son catalogue. J'ai trouvé les photos dans le blog de cette décoratrice d'intérieur américaine :

http://littleaugury.blogspot.fr/2016/02/boutet-de-monvel-...

L'article regorge d'informations très intéressantes sur Bernard Boutet de Monvel et on y voit l'appartement, notamment le salon où est accroché au dessus d'un canapé le portrait des deux petits frères.

Je trouve très émouvant de voir un tableau de famille qui devient une oeuvre d'art une fois qu'il est accroché au Musée d'Orsay. J'aurais presque préféré qu'il reste chez les Boutet de Monvel !

Le blog de Madame P. Gaye Tapp est fort intéressant. Elle a travaillé pour Vogue et House & Garden. Elles vous ouvre les portes d'un monde qui n'est pas le notre, peuplé de femmes élégantes, de princesses et d'intellectuels raffinés. Ca fait beaucoup de bien et c'est très dépaysant.

Elle mentionne aussi les comptes instagram de ses ami(e)s. Je vous recommande celui-ci, c'est un poème :

https://www.instagram.com/medora2014/

Vous y découvrirez notamment qu'elle trouve scandaleux qu'une robe (prêt à porter) Chanel soit vendue 22 000 et qlq $.

 

 

 

 

 

 

21:48 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (1)