UA-63377666-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2011

Western dans le Gard

Il y a des nouvelles qui ne franchiront jamais le stade des dépêches ou alors, qui se retrouveront peut-être publiées ou diffusées dans un journal très local. Il s'agit de faits divers plus ou moins graves qui me ravissent la plus part des cas par ce qu'ils nous parlent ce que nous sommes. Par exemple, quand il s'agit de blaireaux ivres ramassés sur le bord de la route par des policiers allemands (parce qu'ils ont mangé trop de cerises) ou d'ânes macédoniens qui transportent des cigarettes de contrebande sur des petits sentiers de montagne ça me rappelle que la campagne n'est pas si loin de la ville et qu'à l'ère d'internet on se sert encore d'intelligents mulets pour transporter des kilos de cigarettes.

Cette fois-ci ça se passe près de chez nous, à Corconne, dans la région de Montpellier. En une trentaine de lignes, nous avons une superbe histoire, un vrai western rural. L'histoire a été relatée bien sûr par les télévisions régionales. Moi j'habite Paris donc des Roumains qui volent des piquets de vignes (400) poursuivis par le propriétaire, un jeune viticulteur de 25 ans qui leur a tiré dessus à la carabine n'auraient absolument pas retenu mon attention n'eut été la description des faits.

Un nuit d'avril, un voisin de l'agriculteur victime du vol remarque deux fourgons garés devant le hangar où étaient stockés les piquets de vigne. Il tente dans un premier temps de stopper le fourgon en lui barrant la route, mais les cambrioleurs ont forcé le passage. Le propiétaire des lieux a alors tiré dans les roues et l'arrière du fourgon avec un fusil de chasse chargé au plomb. La course poursuite s'engage. Le voisin tente de doubler un des fourgons qui du coup le heurte. Le propriétaire des piquets tire à deux reprises par la fenêtre tout en conduisant (Cint Eastwood où es-tu !) sur le fourgon. Le tout se termine à Saint Mathieu de Tréviers, commune où les gendarmes ont interpellé les voleurs.

La FDSEA et les Jeunes Agriculteurs du Gard dénoncent depuis plusieurs mois une recrudescence dans la région des vols de piquets de vigne ou de gasoil, et affirment avoir alerté à plusieurs reprises la préfecture, sans que pour autant les contrôles aient été renforcés.

Le procureur explique que le jeune agriculteur a "dérapé avec cette arme" et commis une "erreur, l'erreur d'être exaspéré" par ces vols.

En effet, sur le site de France 3 région je découvre que les agriculteurs sont très souvent victimes de ce genre de vol. J'avais entendu parler du vol de métaux et de cuivre, ce qui parfois bloque tout un réseau de chemin de fer (banlieue ou région) mais le vol de piquets de vigne je n'en avais rien su, tout au nord de la Loire que je suis. En août 2010, un agriculteur du Gard de 69 ans était mort d'une crise cardiaque alors qu'il tentait de récupérer son bien. Donc j'imagine le ras-le-bol et l'exaspération. Le jeune en question a été cambriolé à 5 reprises. Et 10 jours après les faits, il se fait une nouvelle fois cambrioler.

Cependant, je me dis que l'affaire aurait pu très mal se terminer. Quand je lis le récit de cette course poursuite dans ce coin extrêmement beau du Gard, désert et sauvage (voyez le lien ci-dessous), je souris, mais tout aurait pu très mal tourner. Un nid de poule, une embardée malheureuse, une balle qui aurait atteint le jeune roumain (ils étaient deux, âgés respectivement de 21 et 26 ans) en le tuant, et nous aurions eu un vrai drame dont le jeune viticulteur de 25 ans ne se serait jamais remis. A la sortie du tribunal de Montpellier, tout un groupe de collègues en colère le soutenait. Il a écopé de 4 mois de prison avec sursis. Les gendarmes ont fait comparaître les voleurs un autre jour afin d'éviter des affrontements.

Sur les images de France 3 Montpellier on voit la manifestation paysanne, les palettes brûlées, les gendarmes obligés d'intervenir. Il ne s'agit plus seulement de piquets et de Roumains récidivistes, mais d'une classe paysanne qui se sent impuissante et plus du tout reconnue.

image_68487883.jpg

 

Voici la manifestation des agriculteurs devant le palais de Justice de Montpellier. Stéphane Picas fait partie des Jeunes Agriculteurs et ses collègues syndiqués avaient appelé à se mobiliser.

Ci dessous, un lien pour apprécier les beautés de cette région où on fait de très bons vins.

 

http://www.randonnee.biz/randonnee-vtt-gard-40.htm

Le pont du Hasard, Corconne, Gard.

 

pont_du_hasard.jpg

19:05 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.