UA-63377666-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2012

La magie du direct

J'écoutais tout à l'heure France Musique, la retransmission en direct du concert donné par l'Orchestre National de France depuis le Théâtre des Champs-Elysées. Pour me couper du débat politique sur France 2, écouté bien sûr - par nécessité professionnelle - par mes collègues autour de moi.

Je me laisse envahir par la Pathétique de Tchaïkovsky tout en préparant la mise en ligne du journal quand la musique s'arrête, j'entend brusquement le bruit d'une chute et le public qui lance un cri d'effroi ! Immédiatement France Musique commute sur un disque. Une mélodie pour soprano et piano, toujours de Tchaïkovsky, programme qui avait été prévu pour la suite du direct, résonne.

Je me demande ce qui se passe. J'attend fébrile. Est-ce un problème technique ? S'est-il effectivement passé quelque chose dans la salle ?

Après la mélodie, le commentateur nous explique ce qui s'est passé. Le chef d'orchestre Kurt Masur est tombé à la renverse de sa tribune. Il a eu un malaise. Malheureusement, n'étant pas en cabine après avoir lancé le direct, il n'a pas pu voir ce qui s'est passé. Il nous raconte que les pompiers sont en train d'intervenir. Que des personnes entourent M. Masur qui est évanoui. Il nous repasse une mélodie. 4 minutes plus tard il nous confirme que Kurt Masur est emmené à l'hôpital. Il n'a pas de nouvelles quant à son état de santé.

Kurt Masur est âgé de 85 ans et apparement, m'apprend une amie travaillant dans le milieu, était très malade.

masur5.jpg

Pour finir, le commentateur de France Musique nous annonce que la salle est évacuée.

En effet, il n'y a pas de remplaçant pour un chef, pour les chanteurs d'opéra et les footballeurs oui, mais les chefs non.

On en saura un peu plus dans les prochains jours. J'espère qu'il se remettra.

En tous les cas, si j'étais chef d'orchestre, mourir la baguette à la main en plein 3ème mouvement de la Pathétique de Tchaïkovsky je trouve que c'est assez beau comme fin.

Vous pouvez écouter un extrait de cette symphonie, ici, par l' Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par Myung-Whun Chung. Salle Pleyel, Paris le 18 juillet 2010

http://www.youtube.com/watch?v=BVkWCHgOxw8

 

00:45 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.