UA-63377666-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2015

Sncf

Pour aller à la campagne nous empruntons le train pour Troyes. Il s'agit d'un Intercité assez fréquent qui va jusqu'à Belfort et qui s'arrête à Longueville (rarement), à Nogent et Romilly sur Seine (habituellement).

Parfois nous avons droit aux nouveaux Bombardiers, le plus souvent nous voyageons sur d'antiques et confortables rames Corail.

Or cette ligne est sinistrée. Elle connait souvent des retards, des faux départs, de mauvaises arrivées, voire des trains supprimés !

Cette fois-ci, au départ de la gare de l'Est, on nous annonce qu'il n'y a pas de locomotive. Nous partons avec une heure de retard, le temps de récupérer une motrice, et le chef de train vu qu'il est un peu plus de 13 heures, nous invite à venir récupérer un "petit en cas".

DSCF6815bis.jpg

A l'intérieur, compote et biscuits bio (!) et une mini bouteille d'eau. On y trouvera également un papier détaillant en quoi consiste la garantie assistance SNCF....

Vu le prix du billet, avec nos cartes de réduction Week-end 14 euros l'aller, il ne nous sera pas remboursé en bons kilométriques, mais nous avons eu nos boîtes assistance !

DSCF6810bis.jpg

 

Commentaires

Et il y avait un petit wagon à construire ou c'est une image? Ca me rappelle un retour de vacances de printemps où mon train est parti avec 1h de retard: nous avons eu une boite-repas, là il y avait aussi un sandwich! Et j'avais dû expliquer à mon jeune voisin de train, un italien très gentil, qui n'avait pas compris que nous avions tous droit à cette petite boite!

Écrit par : marie-andrée | 29/06/2015

Les commentaires sont fermés.