UA-63377666-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/08/2009

Le chat yamakasi

Je rentre toute guillerette à la maison après un excellent dîner chez ma mère avec parents et amis. Je passe devant l'habituel petit groupe de jeunes qui est posté devant le gymnase. Lundi soir aux alentours de minuit, ma rue est pour une fois très calme. Mais je remarque un autre petit groupe de jeunes, certains avec leurs vélos, devant chez moi. Apparement il se passe quelque chose.

Au fait le sujet de tant d'animation était un petit chat gris qui avait l'air un peu groggy, allongé en position de petit sphynx, juste devant la boutique des soeurs bretonnes. Un de leurs chats d'ailleurs, alerté par tout ce remue-ménage, passait la tête par la chatière et nous observait à tour de rôle, le chat gris, le groupe de jeunes sur le trottoir d'en face et moi. Les jeunes m'expliquent que le chat est tombé du 2ème étage, a rebondi sur le rebord du rideau de fer de la boutique pour finalement atterrir sur le trottoir. Ils ont observé toute la scène mais ne se sont pas trop approchés de la bête se limitant à de multiples conjectures, est-il blessé ? faut-il le tuer ? Une dame de l'immeuble d'à côté leur demande gentiment de faire un peu moins de bruit car elle voudrait dormir.  Les garçons me confirment que le chat a bien sauté de la fenêtre du 2ème étage de mon immeuble. Je leur dis qu'ils peuvent partir, je m'occuppe du chat car il habite chez moi. Ils s'en vont gentiment, sans demander leur reste, soulagement de la dame du 2ème de l'immeuble d'à côté.

Je le caresse. Je n'arrive pas à savoir s'il s'est cassé quelque chose. Il garde sa position de petit sphynx, son coeur bat très fort. Je me dis qu'il a du avoir très peur. Finalement, toutes proportions gardées, moi aussi j'ai eu peur après m'être étalée au marché la semaine dernière. Non que je me sois fait très mal, mais 5 minutes après j'avais les jambes qui flageolaient et le coeur qui battait. Le chat a fait un vol plané du 2ème étage!

Sur les entrefaites, voilà qu'arrive ma voisine du 3ème qui reconnaît le chat et m'explique qu'elle l'a déjà récupéré dans la cour il y a quelques jours. Il appartient aux petites colocataires sur mon palier.  Je me décide à le prendre dans mes bras et nous entrons toutes les deux dans l'immeuble. Je frappe à la porte et je rends l'infortuné qui semble se porter très bien. Là je remarque que mon voisin d'en face a oublié ses clés sur sa serrure. Du coup je l'appelle et il est un peu étonné qu'on frappe à sa porte à minuit passé et de constater qu'il a oublié ses clés dehors... Par contre il se demande pour quoi il y a tant de monde sur le palier à minuit passé. Je lui explique que le chat des voisines s'est jeté par la fenêtre. C'était assez comique cette assemblée sur le palier, le copain de ma voisine du 3ème avec pleins de paquets, le chat dans les bras de la voisine, mon voisin d'en face avec ses clés, l'autre voisine et moi, tous en train de regarder ce chat et de se demander comment faire pour qu'il ne recommence pas à sauter par la fenêtre.

Voilà. Au fait ça fait 10 ans que j'habite dans mon immeuble et c'est la première fois qu'il y a une telle interaction entre voisins. C'est également la première fois qu'il y a eu un intérêt commun entre nous, les habitants de la rue et les gosses plus ou moins grands qui sont dehors. Je constate aussi que nous sommes nombreux à ne pas être couchés un lundi soir à minuit !

Je sens que la prochaine fois que je croise la petite bande, ils vont me demander des nouvelles du chat.


Les commentaires sont fermés.