UA-63377666-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/08/2010

Le blé, la Russie et la canicule

En avril dernier, je m'étais penchée sur les derniers faits d'armes financiers de M. Charles Beigbeder, le frère de l'autre, qui après avoir créé Poweo, s'est lancé dans l'exploitation de fermes céréalières en Ukraine en achetant 25 000 hectares de terre. Dans ma note j'expliquai succinctement (car je ne suis pas une spécialiste) pourquoi c'était rentable d'investir dans ce genre d'activité. L'Ukraine est un des plus gros producteurs de blé dans le monde. 

Et bien, la canicule et les incendies ont eu des conséquences dramatiques sur la production de blé russe et ukrainienne. Mdevedev a même interdit les exportations.

Mais cette pénurie fait grimper les prix, la tonne de blé s'échangeait à environ 200 euros. Finalement, Charles Beigbeder aura un retour sur investissement plus rapide que prévu...

Je vous renvois à un article pertinent sur cette problématique du cours des prix du blé :

http://les-yeux-du-monde.fr/2010/08/03/les-incendies-en-russie-font-chuter-les-recoltes-le-prix-du-ble-flambe/


Les commentaires sont fermés.