UA-63377666-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2010

La pub et le blog

C'est marrant, mais le web inspire maintenant la communication des grandes marques. Ce qui au départ était une initiative complètement individuelle et personnelle est directement "utilisé" par des publicitaires.

Premier exemple, Bvlgari qui demande à Marie Dinkle - c.f. L'inconnu du metro - de photographier ses inconnus devant l'affiche de l'exposition au Grand Palais.

Heschung qui demande à P&P de recréer entièrement leur univers dans leur boutique pour la Fête des Lumères à Lyon. Ca donne ça :

http://lepetitechomalade.com/

 

Cela suscite des réactions diverses et variées. Certains sont choqués (lire les réactions au post de Marie aux alentours du 8 décembre) et d'autres ravis. P&P qui passent leur temps à singer les blogs de modeuses (leur parodie du blog de Garance Doré est à hurler de rire) sont certainement très contents de l'occasion que Heschung leur a donné de finalement détruire complètement leur boutique. En effet la première chose qu'ils ont faite c'est de recouvrir entièrement tous les murs parfaitement blancs avec tous leurs objets. Il n'y a plus un espace de libre. Où sont les chaussures la-dedans ! C'est totalement génial ! Les gens entrent dans le magasin et s'exclament "Tu as vu les peties belettes !" et pas "tu as vu les bottes à 297 euros !" La reflexion de P& P est à rebours du monde de la mode et en même temps ils exploitent leurs canons. Leur univers est fait pour inspirer que l'on aime ou pas.

Marie Dinkle a une approche complètement humaniste. Ce qui l'intéresse dans sa démarche de photographe ce sont les personnes qu'elle rencontre par le bias de son appareil et du transport en commun. Enfin, moi je le vois comme ça.

Devant Clara, on pense plus à elle qu'à Bvlgari.

sam_8486.jpgPhoto Marie Dinkle

http://linconnudumetro.metrofrance.com/

Donc, moi je ne suis pas choquée. Au fait ce que je demande à des publicitaires c'est d'être créatifs. Quand ils sortent des sentiers battus je dis bravo. Les bloggeurs, ne perdent pas leur âme quoi qu'on en dise. Oui à Clara devant l'affiche, oui au fouilli de Lorenzo Papace et Vincent Pianina dans la boutique Heschung de Lyon. Non à Kate Moss en 5 m x 3 m sur la facade du Musée d'Orsay ou à Lou Douillon en 10 m x 5 m sur l'Opéra de Paris. Vous voyez, je suis discriminante tout de même

Les commentaires sont fermés.