UA-63377666-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/03/2011

De la framboise dans le métro

C'est très étrange mais quand je suis dans le couloir du métro qui me mène à la ligne 3 direction Gallieni à la station Opéra, là où le couloir se partage en deux pour rejoindre le RER A et les escaliers de la ligne 3, justement, ça sent tès fort la confiture de framboise. Je me suis toujours demandé d'où venait ce parfum. Quelque soit l'heure ou la saison, au moment de descendre ces marches, l'odeur de framboise me frappe à plein nez. C'est une odeur réconfortante. Une odeur pour moi très française car il n'y a pas de framboises à Rome. La confiture de framboise représentait le luxe pour ma grand-mère. Nous les enfants, nous étions autorisés à manger de la confiture "prune-pomme", celles de fruits rouges étant réservée aux adultes. En vacances, nous étions toujours accueillis les bras ouverts par Tante Odette, la grand-tante de ma cousine Caroline, où nous goûtions avec force confiture de framboise et brioche vendéenne achetée chez le boulanger.

Le matin, ou vers 15 heures, quand je suis à Opéra direction Gallieni je pense donc à Tante Odette et je me sens mieux. Avec ce qui se passe au Japon, j'apprécie ce sentiment de réconfort que me donne cette bonne odeur de fruit.

lrg_2098.jpg

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.