UA-63377666-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2011

Ourasi a 31 ans

Demain, Ourasi aura 31 ans.

C'est ce que racontait une dépêche AFP, alors que nous étions tous en haleine pour savoir si Laurent Gbgabo allait lâcher le morceau ou pas... Evidemment, nous n'avons pas échappé au spectre de l'édition spéciale et du coup, cette nouvelle qui n'en est pas vraiment une, m'a ravie !

La dépêche racontait qu'Ourasi passe une retraite heureuse au haras de Gruchy, à quelques kilomètres de Bayeux, tranquille dans son champs avec deux vaches pour lui tenir compagnie. Les gens l'adorent et il reçoit plein de visites. A chaque fois on lui apporte des carottes et des pommes.

Ourasi, pour ceux qui ne sont pas amateurs de turf, c'est un trotteur qui, fait historique, a remporté 4 fois le Grand prix d'Amérique, exploit unique dans le monde du trot. Plus que ses exploits sportifs, c'est sa peronnalité et son caractère particulier qui lui ont valu le surnom de "Roi fainéant" et sa célébrité. Apparement le public l'adorait justement parce qu'il ne décidait de courir, de fournir un effort que quand il le voulait lui ! Ca ne m'étonne pas qu'il soit entré dans la légende pour ça. Indépendance d'esprit, m'en foutisme, panache, capacité à se dépasser quand il le décide. Je trouve que c'est très français. L'esprit que l'on retrouve dans des personnages cultes de la littérature populaire comme Arsène Lupin, Rouletabille ou Les Pieds Nickélés.

Moi je ne me suis jamais intéressée aux courses de trot, mais je suis allée une fois à Vincennes. C'est un bel endroit. Je me suis rendue compte que c'était une façon pour plein de familles de se mettre au vert. En effet, Vincennes est près d'un bois, et du coup, toute la famille s'installe sur l'herbe pour déjeuner pendant que le père suit les courses. C'est un mélange de classes sociales assez réjouissant, comme on en voit de plus en rarement.

Donc, au milieu de la tension qui régnait en régie alors que nous étions au téléphone avec le ministre des affaires étrangères de Laurent Gbagbo, Alcide Djédjé, qui nous disait que des négociations étaient en cours, j'imaginais Ourasi, dans son champs en train de brouter l'herbe verte de Normandie.

Un site lui est dédié et une souscription est ouverte pour lui ériger un monument.

http://ourasi.leroifaineant.free.fr/accueil/index.html

Je ne sais pas qui a pris cette photo, dommage car je la trouve très réussie. C'est bien sûr, Ourasi, chez lui.

photo_1270288208989-1-0_0.jpg

10:30 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.