UA-63377666-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2012

Aujourd'hui j'ai eu l'impression que j'étais une naine

Rénion avec la DG, son bras droit et mes 3 camarades du CHSCT.

J'ai fortement eu l'impression que Blanche-neige était totalement d'actualité.

La DG nous a béni quand nous avons demandé à réaliser une enquête sur les risques psycho-sociaux. Incroyable, en juin dernier, elle cède à notre instance et étend même le périmetre de l'expertise à toute l'entreprise.

L'enquête démarre en septembre. 87 personnes sont entendues au cours d'entretiens individuels, anonymes, en toute confidentialité pendant plus d'une heure. Des observations sur le site pendant les heures de travail ont été faites.

Ce travail prend fin à Noël. Le 29 février un rapport est envoyé à la direction et à nous, les filles du CHSCT. Evidemment il n'est pas flatteur. On ne fait pas une expertise quand tout va bien et pour avoir une bonne note à la fin. Pour faire vite, notre direction s'en prend plein la gueule.

Moi je souhaite que tout cela soit débattu dans le cadre d'une réunion de CHSCT extraordinaire. Les expertes nous expliquent comment cela doit se passer, en présence de la médecine et de l'inspection du travail.

Notre DG ne le souhaite absolument pas. Grand numéro de culpabilisation de l'instance qui a commandé un rapport "diffamatoire" et dévastateur pour elle, "qui met en danger l'entreprise". Non seulement elle est obligée de se défendre d'attaques extérieures (le monde enier est hostile à mon entreprise !) mais elle doit aussi se méfier en interne ! Bref. J'avais envie de lui dire qu'elle avait eu le pouvoir de ne pas faire cette expertise et qu'à l'époque elle avait été la première à la souhaiter et à s'exclamer la main sur le coeur "je veux être la première a être expertisée !"

Elle était venue à la réunion avec son bras droit qui opinait à chacune de ses sorties, alors qu'il est le premier à se rendre compte des dysfonctionnements de la boîte !

La méchante reine, son courtisan et les 4 naines...

Grand sentiment d'impuissance ce soir.

Au même temps, sans cette grande manipulation de sa part, jamais je me serais rendue compte de l'immense pouvoir que je détenais. Ce petit rapport de 67 pages, est tout simplement pris par elle pour une arme de destruction massive qui risque de briser sa carrière. Franchement, à l'aune de ce que je lis dans la presse, elle ne devrait pas s'en faire autant. Des conneries bien plus grosses que les siennes sont faites dans des entreprises plus importantes sans que cela ait la moindre conséquence sur leurs dirigeants. Donc, elle devrait se calmer. Quant à moi et mes camarades, des naines qui vivent dans des grottes, nous n'avons pas les lignes directes du futur ministre à qui nous pourrons confier cette grenade dégoupillée...

Mais qui sait ce qui peut arriver après ce dimanche ...

 

 

Commentaires

Très intéressante cette histoire. Une suite j'espère?

Écrit par : Z. | 03/05/2012

Demain mardi ... Autre réunion pour parler de tout ça justement. Mais surtout j'attends de voir la composition du nouveeau gvt afin de connaître le nom de notre prochain ministre de tutelle et surtout de son directeur de cabinet. Je ferais en sorte qu'il reçoive le rapport.

Écrit par : Carabas | 14/05/2012

Les commentaires sont fermés.