UA-63377666-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2014

Les charmes cachés de Montbard, suite

Nouveau train pour Paris. Et au passage, profitons-en pour aller voir la fameuse forge de Buffon. Elle se trouve à 7 km de là.

Aujourd'hui, ce sont les descendants du maître de forge qui a racheté l'affaire en 1860 qui possèdent ce magnifique ensemble de bâtiments construit par le naturaliste Buffon en 1768.

Les édifices, d'une pureté toute XVIIIe, sont nichés au creu d'une vallée bordée par le canal de Bourgogne (inauguré en 1832). Une partie des bâtiments est toujours occupée par la famille et on ne peut y accéder.

Nous vous déconseillons l'extrait du docu-fiction diffusé sur une vieille télé dans la grange monumentale qui servait à stocker le bois. Par contre le récit illustré - collé le long des parois - de la restauration du site est édifiant. J'y ai trouvé une brochure sur l'association des maisons paysannes de France qui m'a l'air passionnante car elle explique la responsabilité d'être propriétaire d'une vieille maison. Il faut la respecter, ne pas vouloir la moderniser à tout prix. Par exemple, il faut laisser la nature pousser autour sans planter des haies de tuyas rectilignes qui vont bloquer le vent. J'ai pris un exemplaire de la revue sur une petite pile presque cachée au milieu d'anciens numéros de Vieille Maison Française.... Mais je vous invite à visiter son site web : http://www.maisons-paysannes.org

Le jour de notre visite, le temps était venteux, roulant de grands nuages dans un ciel qui virait du bleu au gris. Nous avons erré à notre guise sur le site. Dans la maison dite de Buffon (où il ne dormait pas car il préférait le confort de sa demeure de Montbard, et aussi parce qu'une forge fonctionne nuit et jour et fait un bruit terrible), une louve empaillée nous observe derrière une vitre. Comment est-elle arrivée là ? Deux groupes de scolaires étaient captivés par les explications de la fille du propriétaire.

Une chienne bleu d'Auvergne d'un âge vénérable et sourde comme un pot se faisait câliner par tous les enfants. On ne sait ce qu'ils ont le plus aimé, la forge où la chienne Sido qui les a suivis tout le long de la visite.

DSCF5456.JPGDSCF5460.JPGDSCF5462.JPGDSCF5465.JPG

 

22:34 Publié dans Jardin | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Intéressant!
il va falloir organiser un we la-bas pour profiter des richesses du coin...J'espère que tu as bien rechargé les batteries et que tu es rentrée reposée et pleine d'énergie.

Écrit par : marie-andrée | 30/05/2014

Les commentaires sont fermés.