UA-63377666-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2015

Nouilles et autres choses, rue Ste Anne et aux alentours...

Rue Ste Anne, il y a bcp de choix. Celui d'Akiko se porte sur les plats de nouilles "udon" de Kunitoraya, un classique, 39 rue Ste Anne. Elle m'a expliqué le mystère des sauces froides, du bouillon, des tempuras ou beignets fris que l'on peut commander avec.

Un jour nous avons aussi testé Sanukiya, toujours des nouilles préparés sur le vif, 9 rue d'Argenteuil dans le 1er arrondissement.

Le nec plus ultra, où manger un bento le midi, c'est You, 11 rue Ste Anne, le reste du menu est vraiment prohibitif pour ma bourse. C'est toujours Akiko qui m'y a conviée.

Quasiment en face, la boulangerie Aki et ses délicieux opéras au thé vert, et surtout le Montblanc !

Mon frère, qui a longtemps travaillé rue Ste Anne, nous emmenait parfois chez Yamamoto rue Chabanais : spécialité de poisson cru. C'est très bon !

Mais on peut aussi se laisser tenter par un très bon coréen, chez Janji, 6 rue Thérèse, où on peut manger (à deux) le barbecue coréen, on plonge la viande dans une petite marmite de bouillon qui est placé sur un réchaud et on a plein d'accompagnements variés. C'est délicieux et après on a bien chaud !

 

 

 

 

15/10/2015

Tonkatsu -Tombo

Afin de ne pas oublier tous les bons moments passés à déguster un bon plat simple, ou sophistiqué, avec Akiko, j'ai décidé de créér cette rubrique.

En effet Akiko qui est japonaise, en plus d'être une excellente musicienne aime aussi la bonne cuisine. Parisienne depuis presque 20 ans, elle m'emmène faire des découvertes de restaurants japonais ou de pâtisseries, japonaises ou pas. Souvent ce n'est pas cher. Et quand ça l'est, ça vaut la peine. De temps en temps, il est bon pour une occasion spéciale se faire plaisir.

Il y a au moins 10 ans de ça, elle m'a fait découvrir la côtelette de porc panée japonaise ou "tonkatsu" . Chez Tonkatsu - Tombo (qui veut dire libelulle en japonais) c'est leur spécialité. Mais ils font aussi plein d'autres plats.

Ils se trouvent tout près de la gare Montparnasse, 14, rue de l'Arrivée dans le 15ème. La cuisine est ouverte sur la salle et on peut admirer le chef et ses aides préparer les plats qui sont simples et bons.

Un menu accessible le midi à environ 15 euros, ouvert du lundi au samedi, midi et soir.

 

La chanson Aka Tombo, La libellule, la plus célèbre (même Nana Mouskouri l'a chanté) mélodie japonaise :

https://www.youtube.com/watch?v=ww7CqsQ5Pf4

Et un motif traditionnel de tissu en coton. Maintenant je comprend mieux pourquoi le restaurant s'appelle "Tombo".

00671d5a449ca492c6d4c4ad59867240.jpg

 

 

 

08/10/2015

Bulbes de printemps et industrie spatiale...

Une des joies de l'automne est d'acheter les bulbes de tulipes à planter pour le printemps.

Depuis quelques années je délaisse les jardineries franchisées pour privilégier soit la provenance directe de Hollande via mon fournisseur familial (mon frère qui a fréquemment l'occasion d'y aller pour son travail), soit le producteur lors d'une journée des plantes à St Jean de Beauregard (91). Sinon il y a Quai de la megisserie un magasin "Au bon jardinier" qui s'y trouve depuis les années 30. La famille est propriétaire des murs ce qui nous garanti une pérennité de l'affaire car hélas, ces enseignes disparaissent les unes après les autres ! Ils ont un choix de bulbes fabuleux. J'ai pu y acheter de quoi refleurir le jardin.

Au moment d'aller payer je remarque toute une série d'autocollants de l'ESA sur le comptoir. Je m'interroge. Le propriétaire qui se trouve à la caisse m'explique que son frère travaille pour l'Esa. A croire que bulbes et espace font bon ménage, car mon frère aussi travaille indirectement pour l'industrie spatiale ! et je peux dire qu'il est devenu un amoureux des bulbes (avec une prédilection pour les Amaryllis) depuis qu'il va régulièrement en Hollande dans une filiale de l'ESA ! J'ai trouvé la coïncidence très amusante.

La vie finalement nous réserve bien des détours poétiques.

bulbes.jpg