UA-63377666-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2014

Musée Zadkine

Je suis allée hier au Musée Zadkine. Je comprend pourquoi il y avait tellement de monde samedi dernier, c'est petit, ou plutôt, c'est à taille humaine. L'exposition vaut vraiment la peine.

En regardant le livre d'or, j'ai constaté qu'une petite fille de Procoudine Gorski était venue, Anne. 

Les photos ne sont pas imprimées sur papier, mais sont des tirages digitaux sur transparent exposés ensuite sur une plaque retro-lumineuse. C'est ce qui rend les couleurs si vives. Procoudine les projetait à l'époque, ce qui avait un succès fou.

 

Sergueï-Mikhaïlovitch-Procoudine-Gorsky0.jpgSergueï-Mikhailovitch-Procoudine-Gorsky2.jpgSergueï-Mikhailovitch-Procoudine-Gorsky6.jpgSergueï-Mikhailovitch-Procoudine-Gorsky5.jpgSergueï-Mikhaïlovitch-Procoudine-Gorsky410.jpg

Sergueï-Mikhaïlovitch-Procoudine-Gorsky2.jpgSergueï-Mikhaïlovitch-Procoudine-Gorsky-640x460.jpgSergueï-Mikhaïlovitch-Procoudine-Gorsky8.jpg

08:51 Publié dans Art, Photo | Lien permanent | Commentaires (0)

03/07/2013

Composition - Woody Allen

Ne me demandez pas pourquoi, outre le supplément week-end du Wall Street journal j'ai un tournevis sur mon bureau ...

DSC_0285.jpg

16:09 Publié dans Photo | Lien permanent | Commentaires (0)

12/10/2012

Hans, photographe de rue

Ce soir, après m'être acheté des bulbes de tulipes quai de la Mégisserie (et comme c'était l'heure de fermeture, je me suis pressée et je n'ai pas fait gaffe, ils sont tous mélangés dans le même sac en plastique, du coup je n'ai aucune idée des couleurs, de ce que j'ai acheté, mais des bulbes en vrac et de bonne qualité, c'est sans comparaison avec la vente par correspondance ou une grande enseigne de jardinerie ...) je passe par Beaubourg pour rentrer chez moi. Et là je vois un jeune gars qui rincait une photo sous le robinet d'une sanisette ! A côté de lui, un type discutait en anglais avec deux jeunes filles dont une particulièrement jolie. Le jeune gars qui s'appelle Hans, prenait des portraits des gens dans la rue avec une camera oscura de sa fabrication. Pendant qu'il préparait le cliché pour la jeune femme qu'il avait photographiée il m'a tendu un album dans lequel il y avait les portraits qu'il avait déjà fait. J'ai trouvé ça magnifique. D'abord les photos en noir et blanc sont incroyables, et les sujets si divers offrent un panorama d'humanité qui me fait penser à Atget ou Kertesz. 

Andrew Hutchinson, l'Anglais, a pris cette photo de Hans, avec son Ipad et me l'a mailée ce soir même. Vive la technologie moderne.

J'espère bientôt avoir des nouvelles de Hans pour vous montrer un exemple de ses photos et surtout vous dire quand vous pourrez le croiser. Moi j'aimerai que l'on parle de lui et de sa démarche, et exposer ses clichés. En effet, il ne s'agit pas de photos ordinaires. Le fait de s'arrêter, de se faire expliquer comment fonctionne sa drôle de machine et de poser pour lui (moi j'ai du rester immobile 5 secondes pendant qu'il comptait) ça créé un lien. Ce n'est pas seulement le fait d'être pris en photo dans la rue - au même titre que de se faire tirer le portrait comme un touriste place du Tertre - et repartir avec tout de suite après, mais d'avoir parlé, avec lui, avec les précédents "clients" qui attendaient leur cliché, avec l'étrange reporter indépendant Andrew (et sa bouteille de lait). C'était un moment unique. Comme je cherchais un papier dans mon agenda pour laisser mon mail à Hans, Andrew a trouvé sa couverture tout a fait appropriée : "I will always make time for you" et il nous a pris en photo. Car il s'agit de ça en photo, c'est instantané, mais on prend le temps de s'arrêter.

Hans photgraphe de rue.jpg

22:34 Publié dans Insolite, Photo | Lien permanent | Commentaires (0)