UA-63377666-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2009

La grippe A H1N1

Hier matin nous avons eu la bonne surprise de voir toutes les portes de l'immeuble grandes ouvertes, les portes palières et les portes coupe-feu des escaliers. Devant les trois ascensceurs des affichettes nous indiquent le quel prendre en fonction de l'étage auquel nous allons, car, ô drame, il y a un cas de grippe A dans une des sociétés abritées par notre immeuble ! Donc les collaborateurs de la société A sont sommés de prendre l'ascensceur de gauche, les autres celui de droite.

Evidemment, vers onze heures, quelqu'un s'était déjà amusé à intervertir les affichettes dans les étages et la mesure n'avait plus beaucoup de sens.

Mardi, une de nos collègues enceinte avait été priée de rester chez elle, elle était en congé de toutes façons à partir d'aujourd'hui ! Ce qui est comique c'est que dans la société A, celle qui est "contaminée", ils ont aussi une femme enceinte mais elle continue de venir travailler.

Nous avons reçu une note de 6 pages nous rappelant les consignes d'hygiène. Tout le monde rigole car nous ne devons plus nous serrer la main ni nous faire la bise. Moi qui suis légèrement obsessionnelle sur la propreté car je travaille dans l'openspace qui est occupé 24h/24h, 7 jours sur 7 et 365 jours sur 365 par des équipes tournantes, suis absolument ravie d'avoir finalement récupéré un bidon de lingettes qui me permet à chaque prise de service de nettoyer - at last - mon poste de travail.

Nous ne savons pas si prendre au serieux ou pas cette pandémie. ce n'est pas la peste tout de même ! Mais c'est que là que je constate que le Français est fondamentalement indiscipliné. En Angleterre, je suis sûre qu'on ne plaisante pas avec les consignes pour la collectivité.

 

 

Les commentaires sont fermés.