UA-63377666-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2010

A la télé, on fait du neuf avec du vieux

Aujourd'hui on a parlé de beaucoup de choses entre collègues mais aussi de ça : Drucker allait reprendre Champs Elysées sur France 2 le samedi soir ! Et nous nous sommes tous mis à chantonner le générique en coeur !

Moi j'ai repensé à ces soirées dans le "bureau", c'est à dire la pièce glaciale au rez-de chaussée du pavillon de ma grand mère où se trouvait un grand poste de télé avec pleins de revues en dessous et son bureau effectivement à côté. Il y avait aussi un canapé recouvert d'un tissu marron, la petite table avec le téléphone et un fauteuil vosgien à haut dossier et deux bergères (une de ces bergères est chez mon frère à Sydney, l'autre chez un de mes cousins). Nous regardions Champs-Elysées samedi soir avec Bonne-Maman ! Et après nous regardions Polac sur France 3, et ma grand-mère adorait quand il s'enguelait avec Cabannes de l'Huma et généralement elle s'endormait devant. Il fallait que je la réveille et que je l'emmène se coucher.

Je pense que si ma grand-mère était vivante, elle regarderait avec plaisir Taddei mais Polac lui manquerait beaucoup. A la longue elle trouvait Durcker lassant.

Je peux tolérer une chaîne de télévision sur laquelle, à la place du Grand Cabaret de Patrick Sébastien on diffuse une émission de variété Champs -Elysées, si par ailleurs, je pouvais voir une émission où la liberté de parole soit totale.

Enfin, je comprends mieux pourquoi ce cher Michel était invité de Ruquier pour son livre de souvenirs sur son frère. D'ailleurs, Zemour était très embarrassé et ne savait comment dire, diplomatiquement, que le livre était mal écrit...

Question, il fera comment Drucker pour enquiller avec Vivement Dimanche le lendemain ?

Bref. Aujourd'hui fut une journée mémorable, puisqu'après avoir appris la grande nouvelle, j'ai pu regarder la cérémonie du 40ème anniversaire de la mort du Général de Gaulle et bouillir en écoutant la discours du Président. J'étais fort heureuse d'y avoir trouvé au moins une faute de français: à un moment il parlé de "repliement", au lieu de "replis." Mais je n'ai pas écouté jusqu'au bout. A un moment donné, ça va, il faut s'arrêter et éteindre sa télé.

 

http://www.youtube.com/watch?v=8swJc8QbtVE

 

 

Les commentaires sont fermés.