UA-63377666-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2010

Paroles de postier

J'ai une adresse laposte.net.

Sur ma page de messagerie j'ai donc un renvoi vers la nouvelle campagne de la poste. Je clique, curieuse, et je découvre la nouvelle campagne de communication qui - décidemment on ne se refait pas - est axée comme celle de la RATP sur ses agents.

Malheureusement, impossible de télécharger une image. Il faut cliquer sur le lien et vous comprendrez tout de suite. Il y a des portraits d'une vingtaine de postiers. Au fait, si on se penche sur la question, il ne s'agit pas tout simplement de postier smais de directeurs d'établissements, de conseillers financiers, de responsable clientèle pro etc etc. Ce qui permet de mettre l'accent sur la diversité des métiers que recouvre le terme générique de "postier". Le mot "facteur" a complètement disparu du vocabulaire de la Poste.

http://www.laposte.fr/parolesdepostiers/

En regardant la campagne et surtout les petits films qui ont été faits, je me rencontre qu'elle est axée sur le ressenti des clients qui est extrêmement négatif. Cinq films ont été tournée style caméra cachée en nous mettant en scène, nous les clients, moi je préférai quand on disait "usagers", dans des situations type. Les gens arrivent, sont excédés parce qu'il y a la queue, ils ne savent pas utiliser les automates, ils sont pressés, n'éteignent pas leur téléphone portable ou ne retirent pas leur MP3 de leurs oreilles et ne disent ni bonjour, ni merci ni aurevoir. Et c'est exactement ce que nous montrent ces films. Ils ont clairement été conçus à partir d'enquêtes qualitatives, suite à des entretiens et certainement à de l'observation participante. Par contre, dans ces cinq films, le client passe vraiment pour un idiot. Ce qui est souvent le cas d'ailleurs, mais je me demande s'ils s'en sont rendus compte !

Le premier spot montre une jeune femme pressée, les bras chargés de dossiers au téléphone avec une amie, sur le mode de la plainte. C'est affreux, tout va mal dans cette journée et la goutte qui va faire déborder le vase est qu'en plus elle doit envoyer un recommandé, la galère ! Mais non, à la poste tout est simple. Et en plus, le charmant guichetier lui explique qu'il n'y a plus besoin de se déplacer pour envoyer un recommandé, on peut le faire par internet sur le site de la poste. La jeune femme - qui a laché son portable deux minutes de surprise - n'en revient pas !

Le deuxième film est encore plus insultant à l'égard de la poste. Le client débarque sans crier gare et agresse le guichetier qui lui est adorable, avec sa demande partant du présupposé qu'il ne pourra la satisfaire. Personnellement je trouve l'attitude du client chef d'entreprise odieuse.

Je ne vais pas vous raconter tous les films, mais en gros ils montrent bien comment le client de la poste est insupportable. Le typique Français, dans toute son horreur. Dans les cinq films, nous avons affaire à des Français typiques, blancs, deux femmes, trois hommes, entre 30 et 60 ans. Ils devraient en faire d'autres en se fondant sur des propositions de scénarios venues du public, un peu comme il a été fait pour l'alcol au volant. Je pense que ce serait amusant.

A part ça, dorénavant les bureaux de poste à Paris restent ouverts jusqu'à 20 heures. Les agents, à part quelques exceptions restent debout derrière un comptoir ou dans l'espace "client" pour réceptionner les clients justement. Moi, personnellement, ça me choque. Je vais à la Poste, pas dans les Grands Magasins.

 logo LA POSTE 1.jpg

 

Les commentaires sont fermés.