UA-63377666-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2012

Bovines

J'aime les vaches. C'est pour cette raison que je suis allée voir "Bovines" un film d'Emmanuel Gras qui n'est diffusé que dans un seul cinéma à Paris.

Manque de bol, j'y vais la semaine où j'enchaîne 5 matinales, donc quand je m'assois dans le MK2 Beaubourg à 16h40 je suis plus proche du coma que d'autre chose. Enrhumée au dernier degré, je dors mal et je dois me réveiller tôt, ce qui n'est pas l'idéal pour être vive et réactive.

Nous sommes un mercredi après-midi et je vais voir ça :

bovines_brume_coyright_bathysphere.jpg

Pour voir la bande annonce :

http://www.happinessdistribution.com/catalogue/15

Toujours pas moyen d'avoir des liens enrichis sur cette plateforme donc vous êtes obligés de copier et coller dans votre navigateur.

Alors, comment dire, je me suis endormie deux fois, de brefs instants. Car le film n'a pas de commentaire, n'a pas de bande son mis à part ce qui a été enregistré remarquablement bien pendant la prise de vue, et l'action - si on peut parler d'action - se déroule dans un beau champs vert, avec quelque fois de la pluie ou du soleil.

C'est donc assez particulier. Pourtant il y a une histoire, que je ne vais pas raconter...

Ces vaches elles font des veaux, et ensuite ces veaux vont partir. Au moment où les éleveurs séparent les veaux des vaches, un concert de meuglements déchirants nous envahi. Nous sommes dans un western normand. Les éleveurs courent et poussent les vaches vers un enclos. Ensuite les veaux sont poussés dans une camionette. Une phrase est saisie par le micro de l'ingénieur du son: "Il faut comprendre, ce sont des mères", c'est la femme de l'éleveur qui commente, comme pour expliquer au réalisateur ce qui se passe.

Bref. C'est très beau, très minimaliste. Mais je ne vais décourager personne d'y aller, au contraire. Cependant, sachez que ce n'est pas un film d'action que vous allez voir. "Bovines" ce n'est pas "Drive", bien que le héros de Drive ne parle pas beaucoup.

10:28 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.