UA-63377666-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/08/2009

Le catamaran et l'hélicoptère

Lu dans l'Equipe Mag de la semaine dernière.

Parti du Bouveret (Lac Léman) le 7 août, Alinghi, le plus gros catamaran au monde, transporté par un Mil Mi-26, le plus grand hélicoptère existant, a franchi les Alpes par le Grand col du Ferret, non loin du Grand Saint Bernard. Cinq heures plus tard, il arrivait à Gênes.

Il s'est quand même arrêté à Biella pour se ravitailler...

C'est dingue.

Ce qui me frappe le plus c'est :

1) que les Suisses se mettent à faire de la voile. Du coup, comment sortir un bâteau d'un lac pour lui faire rejoindre la mer ? Pas trente six mille solutions effectivement, par la voie des airs, surtout si le bâteau en question fait 90 pieds (24,7 m) de long, largeur idem et tirant d'air 52 mètres. Et pas question de le transporter en kit, par voie ferrée.

2) qu'en ces temps de crise on décide de faire ce genre de compétition et de transport.

Mes amis suisses m'expliquent qu'au fait les conditions termiques sont si particulières sur le Lac Léman que cela créé des situations climatiques compliquées et très stimulantes pour la navigation. Il ne faut pas oublier que Stamm est suisse.

L'arrivée de l'hélicoptère russe à Cornavin était tout simplement spectaculaire et voir ce catamaran s'élever dans les airs n'est pas une chose que l'on oubliera de si tôt.

Sur ce point, je suis assez d'accord avec eux.

bouveret1.jpgbouveret2.jpg501904_5752991-cata-t103a.jpg








Alinghi va ensuite être mis sur un cargo à destination des Emirats arabes, là où se déroulera la 33ème coupe de l'América. C'est moins spectaculaire. Mais il s'agit toujours de gros sous.

13:06 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (0)

13/07/2009

Une histoire suisse

Cette fois-ci il s'agit d'une histoire de poisson. Lue dans l'AFP également.

Un sandre de 70 cm et pesant 8 kilos a mordu six baigneurs dans le lac Majeur, deux ont fini aux urgences pour des blessures atteignant 10 cm.

Les gardes-pêches ne parvenant pas à l'attrapper au filet, les plongeurs de la police ont finalement réussi à le harponner dimanche.

Fabio Croci, le chef des gardes pêches du Tessin, explique qu'il est assez rare que des sandres mordent des humains, il pense que le poisson souffrait d'un dérèglement hormonal ce qui pourrait avoir causé cette aggressivité inhabituelle. Au fait, en lisant le journal local "Giornale del Popolo" de Verbano, on a des détails incroyables sur cette histoire.

Les plongeurs ont immédiatement reconnu le poisson car il les a attaqués ! "Il a frappé un des plongeurs à l'épaule en griffant sa combinaison en neoprène." Ils ont essayé de le capturer avec des filets mais il a été très malin et ne s'y est pas fait prendre, et il a fallu l'abattre. C'était nécessaire car les vacanciers du camping au bord du lac ne pouvaient plus se baigner.

La Tribune de Genève fait remarquer que les touristes qui le souhaitaient pouvaient manger un morceau de l'animal.

Le titre de cette dépêche était tout à fait approprié : "Suisse : les dents du lac".

72077713.jpg72077701.jpg

14:45 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (0)

08/07/2009

Eine deutsche Geschichte

Lu dans l'AFP aujourd'hui.

Une patrouille de police allemande appelée pour dégager le cadave d'un blaireau sur une route découvre que l'animal était au fait ivre mort. Comme ils ne doivent pas avoir d'actualité vraiment chaude, ils publient un communiqué qui a le don de plaire à l'AFP qui vers 16 heures écrit une petite dépêche ma foi savoureuse.

La patrouille de police a constaté que le blaireau était complètement saoûl après avoir fait une indigestion de cerises trop mûres. Il en a mangé beaucoup et à mon humble avis bien trop vite. Conclusion : non seulement il a eu la diarrhée, mais son estomac avait stocké une telle quantité de fruits qu'ils ont fermenté et se sont transformés en alcool. D'où l'état comateux de l'animal.

"Il a été repoussé au balai dans un champs pour y cuver" a expliqué la police. "Il n'a pas été possible immédiatement d'établir si son état avait été provoqué par des problèmes conjugaux" conclu le communiqué.

Pour ma part, je conclu qu'il doit y avoir beaucoup de cerisiers à Goslar. Que cette année a été plutôt bonne pour les cerises en Europe en général (en effet elles tournaient autour des 3 euros, et ont atteint maxi les 6 euros). Le blaireau a du se gaver de fruits bien mûrs tombés au sol, et hop. J'essaye de comprendre la touche d'humour allemand qui a provoqué la conclusion sur les problèmes conjugaux. Lapsus freudien nous renseignant inconsciemment sur les problèmes conjugaux d'un des membres de la patrouille qui a repoussé l'animal dans le champs ? Car si le terme de blaireau a un double sens en français, il ne se prête pas à une autre interpretation en allemand. Blaireau se dit "Dachs", der Dachs. Et on ne se traite pas de "Dachs" en Allemagne, même entre collègues.

Goslar se trouve au bord d'une grande forêt, ce qui explique la présence de blaireaux, du côté de l'Allemagne de l'est, entre Hannovre et Leipzig. Elle est  inscrite au patrimoine de l'Unesco pour ses anciennes mines d'argent. Une ville bien allemande comme on peut le voir sur la photo ci-dessous.

images.jpeg

 

19:49 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (0)