UA-63377666-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2016

Les tableaux mystérieux

Il est des tableaux dont j'achète les cartes postales mais que je n'ai jamais eu la chance de voir en vrai. 

Par exemple ce merveilleux paysage de Delacroix :

La nuit delacroix.jpg

La nuit, ou l'inondation- 1824

 

J'ai acheté la carte postale déjà trois fois, deux fois à la carterie du Louvre, une fois dans la boutique du Musée - Atelier Delacroix Place Furstenberg la semaine dernière. Il s'agit d'un pastel de 21x36 cm. Il fut donné au Louvre en 1911, à la mort d'Isaac de Camondo (un cousin de Nissim de Camondo dont l'hôtel particulier est devenu une annexe du Musée des arts décoratifs du Louvre). 

 

Cette oeuvre se trouve au Musée d'Orsay. Un pastel de 65 x 50 cm, il a été plusieurs fois exposé et le plus récemment en 2014 au Musée d'Orsay, dans le cadre de l'exposition "Le mystère et l'éclat", que j'ai loupée... La carte est plus foncée. J'adore les tons de bleu et vert, si foncés et ce cadrage.

Nocturne au Parc Royal de Bruxelles, 1897 - William Degouve de Nuncques (1867-1935) 

Nocturne.gif

 

J'ai trouve cette carte postale avec le portrait de Geneviève de Gonet à 3 ans par Odilon Redon (1840-1916) , un pastel merveilleux datant de 1907 à la boutique du Palais de Tokyo.  Le regard bleu laissé dans le vague de la fillette est très vrai, et j'aime infiniment le fond, avec ses couleurs claires.

odilon-redon-portrait-of-genevieve-de-gonet-as-a-child-1907.jpg

Ces trois œuvres sont peintes au pastel, une technique que j'aime beaucoup. C'est pour cette raison qu'il m'arrive d'aller au Louvre uniquement pour revoir quelques Quentin de La Tour et autres, qui sont accrochés dans le Couloir des Poules : 

http://cartelfr.louvre.fr/cartelfr/visite?srv=sal_frame&idSalle=480&langue=fr

 

 

10:00 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

comme toi, j'aime bp la technique du pastel. Juste à côté de cette galerie il y a une petite salle qui abrite un pastel grand format de la marquise de Pompadour par Quentin de la Tour: un tour de force technique car en général les pastels sont petits. En tout cas un chef d'oeuvre de finesse dans les détails de sa robe et du décor! quant au nom de la galerie des poules sais-tu que ça viendrait de l'époque où cette partie du Louvre servait de logement aux artistes et au rdc cour ils élevaient des poules qui parfois se promenaient dans les parages...j'aime bien cette explication! qui m'a été donnée par une conférencière du Louvre le soir où j'étais dans cette section du musée.

Écrit par : marie-andrée | 02/04/2016

Les commentaires sont fermés.