UA-63377666-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2014

Les années '50 au Palais Galliera

Mercredi après-midi, je vais au Palais Galliera faute de mieux, n'étant pas forcément atttirée par la mode des années '50 même si le "New Look" de Dior, ces tailles marquées avec les jupes partant en corolle, est très attirant. Dans mon imaginaire d'enfant, j'ai toujours trouvé Rita Hayworth beaucoup plus fascinante dans ses robes fourreaux, ou Ava Gardner, où même Katherine Hepburn avec ses grands pantalons larges à taille haute, que la ravissante Audrey Hepburn 15 ans plus tard.

L'exposition abonde en ce genre de créations, grands jupons et imprimés improbables, mais également en sobres robes en jersey ou en viscose et rayonne, nous sommes juste après guerre, en période de restriction. Ou parfois flirtent avec les années 60 (sublime robe manteau Courrège, en lainage blanc, d'un modernisme fou) pour ne pas parler du retour de Chanel, en 1957, complètement intemporelle.

Après les tailleurs, les robes de bal... Témoins d'une période de fastes révolue. Certaines sont limite tartignole, avec moults broderies et sequins. Mais les mètres de tissus, soie ou velour drapés évoquent la princesse qui sommeille en chacun de nous. Comme les créations de Jacques Heim, immortalisées par le grand photographe Henry Clarke (qui a photographié tout le monde à cette époque là et - à mes yeux - identifie ce style année '50 autant que les modèles et les robes qu'elles portent) :

dorian-leigh-con-un-vestito-di-jacques-heim-henry-clarke-1955-museo-galliera-museo-della-moda-della-cittc3a0-di-parigi.png

 

Mais je suis restée enchantée par une robe de cocktail, déjà de nos jours parler de coktail est d'un désuet, noire portée par Marie Hélène Arnaud. La robe était si simple, si élégante, si faite pour une femme petite et mince que je me suis demandée à quoi elle pouvait ressembler. 

La voici. Et l'article web qui l'évoque avec beaucoupo de charme :

http://cinevedette4.unblog.fr/474-marie-helene-arnaud/comment-page-1/#comment-651

mariehelene_arnaud222.jpg

Marie-Hélène Arnaud était une cover girl célèbre. Elle fut l'égérie de Chanel. Et la robe de coktail exposée au Palais Gallliera ressemble beaucoup à celle qu'elle porte dans une des photos sur cette page web.

016kv.jpg

Lisez son histoire. Elle est très touchante.

Et pour les années '50, vous avez temps jusqu'au 2 novembre.

http://www.palaisgalliera.paris.fr/fr/expositions/les-annees-50

 

 

11:12 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

03/10/2014

Hôtel des Archives

Bas relief, un lion qui dort et un lion réveillé...

DSC_0047.jpg

18:45 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0)

15/07/2014

La ménagerie du jardin des plantes racontée par Marion Montaigne

Vendredi dernier en traversant le jardin des plantes pour aller vers la Gare de Lyon, je découvre le long des grilles de l'école botanique toute une série de panneaux rangés en accordéon. Une face contient des photos montrant les différents métiers de la ménagerie, l'autre raconte en B.D. l'histoire de la ménagerie qui cette année a 220 ans. L'auteur est Marion Montaigne, jeune dessinatrice talentueuse, qui a passé une longue période en immersion à la ménagerie du Jardin des plantes pour en raconter les métiers pour la Revue dessinée.

C'est très rigolo mais rigoureusement vrai. D'ailleurs une des spécialités de Marion Montaigne c'est la B.D. de vulgarisation  scientifique. Je vous conseille vivement son blog vous comprendrez mieux :

http://tumourrasmoinsbete.blogspot.fr/

http://www.larevuedessinee.fr/

viewmultimediadocument.jpgDSC_0010.jpgDSC_0012.jpgDSC_0014.jpgDSC_0015.jpg

19:17 Publié dans Art, Jardin | Lien permanent | Commentaires (4)